www.takeapen.org 19/07/2019 02:26:51
  Cherche
Guerre de religions L’Autorité palestinienne a financé les activités terroristes avec les sommes versées par les pays arabes et l'Union européenne La résurrection, ça existe!! devinez où? chez lez Palestiniens!! Oui ou non, l'Union européenne finance-t-elle Arafat depuis des années en sachant qu'il détourne ses aides ? Comment faire confiance à ARAFAT? Le père d’un porteur de bombe suicide accuse les recruteurs de son fils Pas le moindre regret Israël-Palestine, au-delà des illusions Les illusions perdues Compassion va vers la famille des assassins? Israël et Résolution 242 Le retour de l’anti-sémitisme en France "Israel-Palestine : en parler sans se fâcher " La condamnation ou le déshonneur Réponse de ACPRO a l'article "Des géographes à l'assaut de la Palestine?" "Le plus grand ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, c'est l'illusion de la connaissance" Un cas de désinformation de la part de la Télévision Suisse Romande ? La lettre ouverte de Fanny Haïm aux juges de la Cour Internationale de Justice Au Mr. Romano Prodi, President de la Commission européenne Le vrai triomphe de la terreur Lettre adressée au Ministre des affaires étrangères du Canada "Massacre à Cana, les négociations Liban-Israel reportées" Pourquoi israël fait le sale boulot: La loi, sans la force pour l’appliquer, n’est rien ! Disproportion ? Le mouvement terroriste Hezbollah a refusé de répondre … Tsahal: la seule armée au monde a avoir un code moral Cibler des terroristes - Aspects legaux Diabolisation d’Israël organisé par l’AFP
Click to send this page to a colleague_send_to_a_friend_FR
Click to print this page_print_page_FR

Diabolisation d’Israël organisé par l’AFP

Voici un bel exemple de diabolisation d'Israël organisé par l'AFP qui tronque l'information. L'AFP nous a habitué depuis plusieurs années à ce type d'occultation des événements au Proche-Orient et de nombreux autres exemples du même type existent. Regardons de plus près celui d'aujourd'hui.

 

Le 2ème paragraphe de la dépêche AFP du vendredi 2 avril 2004 à 14h15 explique comment la police israélienne a attaqué la mosquée Al-Aqsa et on rappelle bien que c'est le 3ème lieu saint de l'islam. Voilà de quoi haïr les Israéliens pour leur agressivité teintée de sacrilège.

 

Au 3ème paragraphe, on dit que les fidèles juifs ont dû être éloignés du Mur des Lamentations en contrebas. La construction de ce paragraphe, où l'on explique juste avant comment les policiers israéliens tirent sur la mosquée, ne permet pas d'imaginer qu'il y aurait autre chose que la violence israélienne à dénoncer, et qu'elle est si forte qu'elle contraint même les juifs à s'éloigner de leur lieu saint.

 

La dépêche d'AP à 13h33 explique plus de choses. On y apprend que l'intervention des policiers israéliens est une réaction à des jets de pierre dirigés contre des policiers à proximité.

 

Mais c'est Reuters à 13h09 qui nous permet de comprendre l'événement. Les Palestiniens « avaient entrepris à la sortie de la grande prière de lancer des pierres sur les policiers et les fidèles juifs présents devant le Mur des lamentations, en contre-bas. » Savoir que les « policiers à proximité » de la dépêche AP étaient en fait en contrebas devant le mur des lamentations change la perception de l'événement, et encore plus de savoir que l'intervention israélienne ne visait qu'à défendre les fidèles juifs menacés de lapidation.

 

L'AFP, comme cela lui arrive malheureusement très souvent dans ses dépêches concernant le Proche Orient, tronque une partie de l'information pour transformer l'événement et fait des agresseurs palestiniens les victimes des forces de défense israéliennes. Elle a même essayé cette fois d'y associer comme victime de la sauvagerie de leur propre police les fidèles juifs contraints de s'éloigner. L‘AFP omet tout simplement d'expliquer qu'ils ont dû fuir leur lieu de prières pour échapper à l'agression des palestiniens, et que la police n'est venu que les défendre. L'AFP rétorquera pour sa défense qu'elle précise que les policiers ont tiré « à la suite de heurts ponctués de jets de pierres ». Mais il faut être imaginatif pour interpréter la réalité de ces « heurts ». On risque plutôt de retenir que les palestiniens désarmés jettent des pierres et que les israéliens leur tirent dessus.

 

Et on s'étonne, alors que les dépêches AFP sont la base de travail de tant de médias français, que la population de notre pays tend à avoir un sentiment négatif à l'encontre des israéliens. Et ne parlons des populations arabo-musulmanes, à qui l'on offre en pâture une sauvage agression de la police israélienne contre la mosquée AL-Aqsa. D'autant plus que les dépêches AFP de la fin d'après midi vont relayer les déclarations des leaders palestiniens qui accusent les Israéliens « d'un plan criminel visant à mettre la main sur la mosquée Al-Aqsa », plutôt que de faire remarquer que la police a réussi à ramener le calme sans dégât plus grave que des blessés légers .

Vers 19h, France Info, nourri de dépêches AFP,  répétait tous les quart d'heure que la police israélienne avait attaqué la mosquée Al-Aqsa, sans autre précision.

 

Quelle autorité de notre pays (CSA, Ministère des Affaires Etrangères, de la Culture, ...) peut on faire intervenir pour que l'AFP relate avec objectivité les événements du proche orient ? et ne jette plus de l'huile sur le feu ?

 

Ci après les 3 dépêches AFP, AP et Reuters dont les contenus respectifs seront confirmés par les dépêches suivantes des 3 agences.

 

vendredi 2 avril 2004, 14h15

JERUSALEM (AFP) - Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a laissé planer vendredi la menace d'une élimination physique du dirigeant palestinien Yasser Arafat dont Israël réclame déjà depuis plusieurs mois la mise à l'écart.

A Jérusalem-est, la police israélienne a tiré des grenades lacrymogènes à l'intérieur de la Mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu saint de l'Islam, où se trouvaient des centaines de jeunes Palestiniens. Les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes, des grenades à souffle et des billes caoutchoutées sur des jeunes qui s'étaient réfugiés dans la mosquée, à la suite de heurts ponctués de jets de pierres.

 

Les forces de police déployées autour de la Mosquée bloquaient ses entrées, tirant à travers les fenêtres. Les fidèles juifs ont dû être éloignés du Mur des Lamentations, le principal lieu saint du judaïsme, en contrebas de l'esplanade, a indiqué un rabbin chargé du service. Dans la bande de Gaza, un Palestinien a été tué lors d'une incursion de l'armée israélienne qui a commencé dans la nuit de jeudi à vendredi à Rafah (sud). Ce décès porte à 3.887 le nombre de tués depuis le début de l'Intifada fin septembre 2000, dont 2.921 Palestiniens et 897 Israéliens.

 

vendredi 2 avril 2004, 13h33

La police israélienne intervient sur l'Esplanade des Mosquées: six blessés

JERUSALEM (AP) - Des policiers israéliens ont pénétré sur l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem après la prière du vendredi et des milliers de musulmans se sont barricadés dans une mosquée.

La police a tiré des balles en plastique, des grenades paralysantes et des gaz lacrymogènes afin de disperser des centaines de Palestiniens qui lançaient des pierres. Au moins six personnes ont été blessées.

Les policiers israéliens sont entrés dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa après que des musulmans ont lancé des pierres sur les officiers déployés à proximité, a expliqué le porte-parole de la police Shmuel Ben-Ruby.

Mohammed Hussein, un haute responsable de l'Islamic Trust, qui gère le complexe, a tenté de calmer la situation en exhortant les fidèles à rentrer chez eux, ont rapporté des témoins. La plupart sont partis mais plusieurs centaines de jeteurs de pierres sont restés.

Le site -"Mont du Temple" pour les juifs et "Esplanade des Mosquées" pour les musulmans- est l'un des points de tension du conflit israélo-palestinien. AP

 

vendredi 2 avril 2004, 13h09

Heurts sur l'esplanade des mosquées de Jérusalem après la prière

JERUSALEM (Reuters) - La police israélienne a fait irruption sur l'esplanade de la mosquée Al Aksa de Jérusalem pour disperser à coups de grenades à percussion des centaines de Palestiniens qui avaient entrepris à la sortie de la grande prière de lancer des pierres sur les policiers et les fidèles juifs présents devant le Mur des lamentations, en contre-bas.

Ces derniers ont été rapidement évacués.

Dans l'immédiat, on ne faisait état d'aucune victime de part ou d'autre.

L'esplanade des mosquées est un des plus hauts lieux saints de l'islam et le Mur des lamentations est le principal lieu de pèlerinage juif.



Copyright © 2001-2010 TAKE-A-PEN. All Rights Reserved. Created by Catom web design | SEO