www.takeapen.org 19/07/2019 03:04:45
  Cherche
Guerre de religions L’Autorité palestinienne a financé les activités terroristes avec les sommes versées par les pays arabes et l'Union européenne La résurrection, ça existe!! devinez où? chez lez Palestiniens!! Oui ou non, l'Union européenne finance-t-elle Arafat depuis des années en sachant qu'il détourne ses aides ? Comment faire confiance à ARAFAT? Le père d’un porteur de bombe suicide accuse les recruteurs de son fils Pas le moindre regret Israël-Palestine, au-delà des illusions Les illusions perdues Compassion va vers la famille des assassins? Israël et Résolution 242 Le retour de l’anti-sémitisme en France "Israel-Palestine : en parler sans se fâcher " La condamnation ou le déshonneur Réponse de ACPRO a l'article "Des géographes à l'assaut de la Palestine?" "Le plus grand ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, c'est l'illusion de la connaissance" Un cas de désinformation de la part de la Télévision Suisse Romande ? La lettre ouverte de Fanny Haïm aux juges de la Cour Internationale de Justice Au Mr. Romano Prodi, President de la Commission européenne Le vrai triomphe de la terreur Lettre adressée au Ministre des affaires étrangères du Canada "Massacre à Cana, les négociations Liban-Israel reportées" Pourquoi israël fait le sale boulot: La loi, sans la force pour l’appliquer, n’est rien ! Disproportion ? Le mouvement terroriste Hezbollah a refusé de répondre … Tsahal: la seule armée au monde a avoir un code moral Cibler des terroristes - Aspects legaux Diabolisation d’Israël organisé par l’AFP
Click to send this page to a colleague_send_to_a_friend_FR
Click to print this page_print_page_FR

Le mouvement terroriste Hezbollah a refusé de répondre …

Conférence de presse à Paris -Par Ray Archeld pour Guysen Israël News

 

Le 6 juin 2005, Ali Daamouch, responsable des relations extérieures du mouvement terroriste Hezbollah, a tenu une conférence de presse à l'invitation du Club de la presse arabe (CPA) au Centre d'accueil de la presse étrangère (CAPE) à Paris. Il a refusé de répondre à la question d'un journaliste israélien, Sefy Hendler, car celui-ci était israélien. 

 

M. Hendler a alors quitté la salle invitant ses confrères à le suivre. Sauf exceptions, tous les autres journalistes sont restés.

Récit d'une tragédie journalistique.

La salle est comble, emplie de journalistes de médias français, arabes, américains, israéliens, etc. M. Daamouch s'assied, entouré de Georges Sassine, membre du CPA, et de Nidal Hamadi, journaliste à Al-Manar.
Son discours est convenu : historique de la « résistance du Hezbollah contre l'ennemi israélien », hommage aux « martyrs » et à la France « liée au Liban par des intérêts politiques et des convergences de vues », « plaintes contre les violations de l'espace libanais par Israël, violations condamnées par les Nations unies » et nécessité pour le Hezbollah, « force stratégique libanaise, défenseur des Libanais " de conserver ses armes contre la « menace israélienne ». 

M. Daamouch déplore qu'« Israël tente de faire inscrire le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes avec l'aide du lobby sioniste et les moyens médiatiques et financiers que tout le monde connaît ».[...]

« L'exception journalistique »

Christian Chesnot, ancien otage avec Georges Malbrunot en Irak, très applaudi, demande si M. Daamouch rencontrera des officiels français. « Non, je suis en visite privée. Je suis invité pour prononcer un discours dans une conférence politique. Le Hezbollah est en contact avec la France par les représentations diplomatiques, et notamment l'ambassadeur de France à Beyrouth ».

La « lettre à un ami français », de Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah libanais, en avril 2005 ? « La France a pris en compte les spécificités religieuses et culturelles du Liban. C'est positif pour le Hezbollah qui est favorable à une loi pour la proportionnelle car elle permet une représentation juste et claire sur la composition du peuple libanais ».

Sefy Hendler, journaliste de Yedioth Ahronoth, se présente et interroge courtoisement : « Où en sommes-nous dans le 2e volet de l'échange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah ? Des sources israéliennes constatent que le Hezbollah est incapable de fournir des preuves concernant le sort du navigateur israélien Ron Arad probablement tué en captivité. Pourriez-vous nous fournir des nouvelles ? ». M. Hendler conclut en évoquant la famille Kontar [Ndlr : Samir Kontar est un terroriste libanais emprisonné en Israël depuis 25 ans pour le meurtre de cinq Israéliens à Naharya en 1979].



Copyright © 2001-2010 TAKE-A-PEN. All Rights Reserved. Created by Catom web design | SEO