www.takeapen.org 23/10/2019 03:13:15
  Cherche
Guerre de religions L’Autorité palestinienne a financé les activités terroristes avec les sommes versées par les pays arabes et l'Union européenne La résurrection, ça existe!! devinez où? chez lez Palestiniens!! Oui ou non, l'Union européenne finance-t-elle Arafat depuis des années en sachant qu'il détourne ses aides ? Comment faire confiance à ARAFAT? Le père d’un porteur de bombe suicide accuse les recruteurs de son fils Pas le moindre regret Israël-Palestine, au-delà des illusions Les illusions perdues Compassion va vers la famille des assassins? Israël et Résolution 242 Le retour de l’anti-sémitisme en France "Israel-Palestine : en parler sans se fâcher " La condamnation ou le déshonneur Réponse de ACPRO a l'article "Des géographes à l'assaut de la Palestine?" "Le plus grand ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, c'est l'illusion de la connaissance" Un cas de désinformation de la part de la Télévision Suisse Romande ? La lettre ouverte de Fanny Haïm aux juges de la Cour Internationale de Justice Au Mr. Romano Prodi, President de la Commission européenne Le vrai triomphe de la terreur Lettre adressée au Ministre des affaires étrangères du Canada "Massacre à Cana, les négociations Liban-Israel reportées" Pourquoi israël fait le sale boulot: La loi, sans la force pour l’appliquer, n’est rien ! Disproportion ? Le mouvement terroriste Hezbollah a refusé de répondre … Tsahal: la seule armée au monde a avoir un code moral Cibler des terroristes - Aspects legaux Diabolisation d’Israël organisé par l’AFP
Click to send this page to a colleague_send_to_a_friend_FR
Click to print this page_print_page_FR

Le vrai triomphe de la terreur

Dimanche, 21 mars 2004

Ref:Le vrai triomphe de la terreur

Denise Bombardier

Édition du samedi 20 et du dimanche 21 mars 2004

http://www.ledevoir.com/2004/03/20/50296.html

 

Mme Bombardier,

 

Vous dites,

 « Il faut une bonne dose d'aveuglement et d'ignorance pour croire que le terrorisme islamique (à distinguer du terrorisme palestinien, en riposte à la politique israélienne) serait une quelconque réponse à la misère et à l'humiliation des populations musulmanes »

 Chère Madame Bombardier,les arabes palestiniens peuvent arrêter en tout temps leurs « humiliations » auto infligée, il leur suffit d'arrêter de glorifier la mort des Juifs et en cessant tout simplement de terroriser et en arrêtant leur attaques par bombes humaines islamikazes.

 Par contre, rien ne peut ressusciter les morts, ces innocentes victimes qui elles, contrairement aux arabes palestiniens, n'ont pas cherché à rejoindre un paradis ou 72 vierges les attendraient. Et pour toutes les familles de ces victimes israéliennes, mortes ou gravement blessées, quelles soient, Juives, Chrétiennes ou Musulmanes, la vie ne sera plus jamais pareille.

 J'abrége en passant sur le pointage de doigts, en évitant de vous donner plus de détails sur, à savoir qui a raison et qui a tort.

 Une chose est certaine, et dites moi pourquoi qu'ici à Montréal en montant dans un autobus je suis à peu près certain d'arriver à bon port, alors qu'en Israël, le seul pays de la région où le système démocratique s'apparente le plus à celui de chez nous et où les valeurs de la vie sont totalement les mêmes, rien n'est aussi certain ?

 Edmond Silber

esilber@sympatico.ca


Lettre de Céline Leduc, Montréal, Que.

 ,

Je suis estomaquée par votre conclusion grotesque, et je vous cite: "Il faut une bonne dose d'aveuglement et d'ignorance pour croire que le terrorisme islamique (à distinguer du terrorisme palestinien, en riposte à la politique israélienne) serait une quelconque réponse à la misère et à l'humiliation des populations musulmanes."

Qui dirige les attaques suicidaires en Israël? Vous devez savoir que c'est le Hamas des intégristes religieux qui veulent obtenir le pouvoir sur les Palestiniens. Le nom choisi par Arafat, c'est à dire "Palestiniens" et "Palestine", rapelle aux Juifs l'humiliation qu'ils ont subie aux mains des Romains. En effet, ces derniers ontenvahis Israël il y a deux mille ans et c'est eux qui on donné le sobriquet de "Palestiniens" aux Juifs.Donc, d'après vos commentaires, vous acceptez l'intégrisme religieux quand il s'attaque aux Juifs. Madame, ce sont là des sentiments anti-juifs et même judéophobes. La vie d'un Juif, d'une Juive ne semble pas valoir beaucoup pour vous....

En parlant d'humiliation, entre 900 000 et 940 000 Juifs de pays arabes ont été forcés de s'exiler. Les premiers actes terroristes ont eu lieu en Égypte où environ 65 000 Juifs ont dû quitter le pays entre 1947 et 1967 car leur vie était en danger.Ça, c'est grâce aux frères musulmans qui se servaient de tactiques telles que brûler des commerces, placer des bombes dans les théâtres, perpétrer des attaques suicidaires, en plus de tuer des gens dans la rue, des Juifs quoi.Quels était leur crime? Ils étaient juifs... À ce moment, il n'était pas question de la politique d'Israël, ni de Ariel Sharon, et ni même de clôture. Seulement des Juifs, des pères, des mères, des enfants. Votre silence est assourdissant quand il s'agit des Juifs! Est-ce de l'ignorance ou est-ce parce que vous appuyez le Hamas et les frères musulmans quand il s'agit des Juifs?

Petit cours d'histoire: après que les juifs eurent quitté de force l'Égypte, le président Gamal Abdel Nasser a dû emprisonner les frères musulmans parce qu'ils voulaient renverser son gouvernement.

Céline Leduc
Maitrise Histoire et Philosophie de Religion

specialisation Judaisme et Islam


Lettre de Jean Marie Gélinas, Montréal, Que.

 Bonsoir Mme Bombardier, 

J'ai lu votre texte Mme Denise Bombardier,et je ne sais que penser de votre phrase entre parenthèse : qui dit (à distinguer du terrorisme palestinien, en riposte à la politique israélienne). Cette seule phrase est pour moi incompréhensible dans l'analyse de votre texte. 

 Cette courte phrase,veut-elle dire que vous interprétez le terrorisme islamique qui menace présentement les pays du monde libre différemment du terrorisme palestinien qui menace Israël ?Qu'elle est votre idée qui justifie une telle différence du terrorisme palestinien ? Ce terrorisme palestinien serait-il plus justifiable selon vous ?

 J'ai sûrement mal compris Mme Bombardier, ce n'est pas ce que vous voulez exprimer ?Sic'est oui, c'estterrible ce que vous affirmez là ?Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que vous dites ? Dois-je comprendre,que dans le cas d'Israël, et seulement dans le cas d'Israël,les victimes juives du terrorisme palestinien (qui sont victimes de crimes contre l'humanité) sont différentes parce qu'elles sontjuives, et en plus, responsables du terrorisme palestinien dont elles sont cruellement les victimes ?Si c'est cela que vous dites Mme Bombardier,c'est monstrueux et inacceptable ?

 Vous savez très bien Mme Bombardier que se sont les pays arabes en 1948 qui ont agressé l'État naissant d'Israël dans l'intention de le détruire, et non le contraire,

 D'ailleurs, le Secrétaire Général de la Ligue arabe du temps, Azzam Pacha définissait cette invasion du Jeune État juif en ces termes sur la BBC de Londres, le 15 mai 1948 : "Cette guerre sera une guerre d'extermination et de massacre. On en parlera comme des massacres mongols et des croisades".

 C'est joli comme intention ?Vous trouvez cela très noble ? 

 Suite à cette première guerre, appelée "Guerre de l'Indépendance", les relations israélo-arabes ont été théoriquement régies de 1949 à 1956 par les accords d'armistice de Rhodes.Mais les attitudes envers les accords d'armistice furent différentes à Jérusalem et dans les capitales arabes. Les Israéliens les considéraient comme un premier pas vers la paix ; tandis que les pays Arabes y voyaient un intermède, et déclaraient qu'ils étaient toujours en état de guerre.

 Du fait que les États arabes se considéraient toujours en "'état de belligérance", l'Égypte ferma le canal de Suez aux navires israéliens.

 En 1956,l'Égypte attaqua de nouveau Israël pour le détruire, L'Égypte perd encore une fois la guerre d'agression contre Israël,et est contraint de signer la paix avec Israël.À la signature des accords de paix, l'Égypte recouvre le Sinaï et Gaza qu'elle avait perdu au cours de ce conflit, et promet que le canal de Suez serait ouvert, ainsi quela libre circulation dans le golfe d'Akaba et en mer rouge, promesses qui sont garanties par Washington et par l'ONU.

 En 1966, prélude à la guerre des six jours, la Syrie lance une campagne terrorisme contre Israël.

 Cette promesse devait être réduite à néant lors de la crise de mai 1967, qui mena à la guerre des six jours.

 Voici des citations de discours de Nasser en mai 1967 :

 27 mai 1967 -"Notre objectif de base est la destruction d'Israël. Le peuple arabe veut se battre"

28 mai 1967 - "Nous n'accepterons aucune .... coexistence avec Israël... Il n'est pas question de l'établissement d'une paix entre les pays arabes et Israël...La guerre avec Israël est une réalité depuis 1948". 

 Et nous pourrions continuer à citer les exemples à l'infini de refus de faire la paix avec Israël.Toutes les offres généreuses que les israéliens ont fait aux palestiniens pour qu'ils aient enfin un pays, Arafat les a tous rejetés.

 Voulez vous nous expliquer pourquoi vous dites que la menace terrorismeislamique qui menace présentement les pays du monde libre, est différente de celles qui ont toujours menacé Israël ?Qu'elle est la différence entre détruire un pays du monde libre, et détruire Israël ?Israël ne fait-il pas parti des pays du monde libre ?Est-ce cela, que vous voulez exprimer ? 

 Alors pourquoi Israël serait-il plus responsable du terrorisme islamisme palestinien dont il est présentement victime, encore plus que les autres pays du monde libre ?Le terrorisme Islamismen'attaque-il pas tous les pays du monde libre ? Alors, pourquoi cette différence ?L'explication serait-elle, qu'Israël n'a pas accepté de se laisser détruire ?

 

À part cette phrase en parenthèse dans votre texte Mme Bombardier, qui laisse bien de vos lecteurs dans l'embarras,l'ensemble de votre analyse est logique.J'espère encore me tromper sur le véritable sens à donner à cette malheureuse phrase, qui embrouille ce beau travail d'analyse que vous faites dans votre texte, "le vrai triomphe de la terreur".

 Jean-Marie Gélinas

 


Lettre de Renée Levy, Montréal

 Mme Bombardier


Objet: votre article intitulé "Le vrai triomphe de la terreur"

Je suis renversée! Vous trouvez que le terrorisme palestinien est justifié?! Je ne comprend pas comment vous pouvez faire preuve d'autant "d'aveuglement et d'ignorance", pour reprendre vos termes, concernant ce conflit !

Vous n'avez pas compris, Mme Bombardier. Ou pire peut-être, vous refusez de comprendre: c'est le terrorisme palestinien qui cause la politique israélienne actuelle!

Je reprendrais de nouveau vos termes et vous dirais que "c'est avoir la mémoire courte" que d'oublier qu'il y a toujours eu une présence juive sur la Terre d'Israël depuis plus de 3200 ans et que depuis la naîssance de l'Islam, au VIIe siècle, les Arabes ont toujours voulu "libérer des infidèles" (Juifs et Chrétiens) les terres qu'ils considèrent arabes.

"C'est avoir la mémoire courte" que d'oublier les attentats et les massacres perpétrés par les Arabes contre les Juifs avant même la création de l'État d'Israël ! Exemples: en 1920, les arabes locaux attaquent les juifs à coup de couteaux, de pierres et de matraques. En 1929, soulèvement sanglant des Arabes contre les Juifs, surtout à Hébron. Des meurtres sont perpétrés sur la population juive sans défense, sans égard pour le sexe ou l'âge. Actes de férocité indicibles, incendie des fermes et maisons, pillage.

"C'est avoir la mémoire courte" que d'oublier les guerres à répétition lancées par les pays arabes contre Israël dans le but de détruire cet État légitime et démocratique et de "jeter ses habitants à la mer": guerres de 1948, de 1956, de 1967 et de 1973.

"C'est avoir la mémoire courte" que d'oublier Ehud Barak, premier ministre israélien, qui offrait à Yasser Arafat, en 2000, plus de 97 % de ce que ce dernier demandait, pour se faire donner en réponse une guerre sanglante où civils Israéliens sont déchiquetés vivants par des jeunes Arabes kamikazes ayant subi un lavage de cerveau depuis leur naissance.

C'est au nom d'Allah que les Arabes palestiniens hurlent leur volonté de "libérer" toute la "Palestine", en signifiant sans équivoque qu'il s'agit de tout l'État d'Israël. Le Hamas, le Hezbollah, etc., sont animés par la même volonté aveugle que celle des terroristes de Madrid, d'Istanbul, ou de New York.

Pourquoi ce traitement de faveur de votre part aux terroristes qui s'en prennent à des Juifs?

Une lectrice déçue et... abasourdie!


Lettre de William Krief, Montreal (St-Laurent)

 Madame Bombardier,

Dans LE DEVOIR des 20/21 mars, par un article intitulé "Le vrai triomphe de la terreur", vous dénoncez avec raison le terrorisme islamiste. On ne peut qu'applaudir à vos mises en garde.

Mais, Vous faites à l'occasion une distinction entre terrorisme palestinien et terrorisme islamiste, l'un apparaissant, par une espèce de sous-entendu, comme justifié, l'autre pas.

Vous semblez vouloir insinuer par là, que le terrorisme qui crée des bombes humaines dans le but avoué de tuer le maximum d'israéliens pourrait être justifié. Ne réalisez-vous pas que, ce faisant, vous vous faites "plus royaliste que le roi"? En effet, le discours officiel palestinien, par la voix de son Premier ministre et même d'Arafat, condamne cette forme de violence.

Pourtant il est une différence essentielle entre le contexte du terrorisme islamiste (appelez-le palestinien) atteignant Israël et celui du terrorisme islamiste visant, par exemple,l'Europe et ayant récemment lourdement touché les Espagnols. Cette différence tient à la réponse qui lui est faite plus qu'aux moyens utilisés, barabares dans tous les cas. La réaction du peuple espagnol, sous le coup du choc, est à première vue compréhensible. Que veulent les Espagnols? Qu'on leur fiche la paix. Que leur gouvernement cesse de les impliquer dans des causes qui leur sont étrangères et auxquelles ils aspirent à rester étrangers. Pour faire bref, ils exigent et obtiennent, indirectement, de leurs représentants qu'ils fassent le jeu logique des semeurs de terreur. Sur le plan politique, la gauche gagne en Espagne. Sur le plan humain?..

En Israël, à gauche comme à droite, personne n'accepte de se laisser guider par la menace terroriste. Céder à la menace est appréhendé, là-bas, comme céder sur l'essentiel. Même ceux qui n'aiment pas du tout M. Sharon sont forcés de reconnaître que, sur ce plan au moins, il n'a pas l'ombre d'un choix. Quelle que soit la couleur politique de ses dirigeants, soyez assurée qu'Israël ne se pliera pas à la logique de la terreur, même si celle-ci devait, comme en rêve, lui assurer la paix!

En relisant vore texte qui, à maints égards est plein de bonne choses, je me demande comment il vous est possible de penser que des victimes israéliennes meritent leur sort; qu'elles sont victimes des positions de leurs dirigeants; que les victimes madrilènes sont plus dignes et plus innocentes et qu'elles ont envoyé le bon message à leurs dirigeants.

Cette petite parenthèse dans votre texte, sur la distinction entre les barabaries, fait finalement de votre texte l'expression certainement sincère, mais non moins achevée, de la bêtise.


Agréez, Madame, mes salutations sincères.

William Krief
Saint-Laurent,



Copyright © 2001-2010 TAKE-A-PEN. All Rights Reserved. Created by Catom web design | SEO